L'année dernière, pour la toiture de notre cabane, notre choix s'était porté sur des plaques ondulées de bitumineux : le seul matériaux pas écologique de notre construction.

Et bien, comme par hasard, c'est la seule partie qui nous pose bien des problèmes :

- les premiers coups de vent de l'automne 2009 les ont toutes envolées,

- la tempête Xinthia les a arrachées une deuxième fois,

- et enfin au printemps, il nous en manquait encore quelques unes !

Durant les vacances de printemps, Dominique avait tout fixé de manière à ce que nous puissions oublier ce maudit toit.

En mai, durant le comice agricole de Morée, nous avons pu constater quelques infiltrations sans gravité mais qui devait disparaître !

Voilà notre mission du samedi 14 août :

A l'aide d'un pistolet à colle chaude, Dominique rebouche les multiples trous dûs aux 4 fixations successives. Mais le test est sans appel, les infiltrations sont toujours là !

Nous changeons donc de système de protection de notre toiture et achetons des rouleaux de bitumineux (oui, oui, encore une fois pas écologique !). Après avoir déposé toutes les plaques ondulées, nous démarrons la pose d'une première bande de rouleau. C'est alors qu'une averse nous surprend et voilà une mini cascade qui descend le long de l'enduit intérieur de notre cabane !

Heureusement, des visiteurs et amis anglais nous rendent visite pour nous féliciter de nos travaux ! On en avait bien besoin car il faut avouer que voir la pluie tomber dans son abri n'a rien de réjouissant...

Photo0670

P8140035

P8140042

P8140043

Cette fois-ci, nous pensons en avoir fini ! Toutefois, les averses de la nuit nous font apparaître que nos infiltrations sont toujours là !

Le dimanche 15 août se passe dans la morosité météorologique mais aussi morale. Il nous en faut quand même plus pour se laisser abattre alors nous aménageons le cabinet de toilette côté douche et implantons, sous la pluie, notre future maison d'habitation sur le terrain (la géométrie, c'est plus facile sur du papier mais nous nous en sortons relativement vite !).

P8180007

P8180008

L'encadrement du miroir est bien évidemment signé "CréaZoé" : http://creazoe.canalblog.com

P8150053

P8150054

Et voilà le résultat (après retouche photo car les poteaux ne se voient pas tous correctement) :

Photo0674

Nos cogitations de la journée nous amènent à décider d'accentuer la pente du toit de la cabane.

Lundi 16 aôut débute par un démontage complet du toit ! Notre enthousiasme est en berne jusqu'à ce que notre fils, Jonas, nous apprenne qu'il vient d'obtenir son permis de conduire.

Photo0678

Photo0683

Photo0688

Photo0689

Le bastaing de l'arrière est déplacé devant et posé debout. Nous gagnons 23 cm de pente supplémentaire.

Pendant ce temps, le vent souffle tellement fort qu'il nous envole notre tonnelle...

Photo0690

Avant la fin de la journée, nous reposons les 10 plaques d'OSB (250 cm x 125 cm) sur le toit. Ce n'est pas une mince affaire à deux ! Nos épaules en souffrent !

Et le lendemain matin, les rouleaux, plaques et planches de rive sont reposés. Qui dirait que la veille, notre cabane n'était plus qu'un puits de lumière ???

Photo0694

Le mercredi 18 août, Dominique isole avec de la paille... On nous a souvent dit "Faire et défaire, c'est travailler..."

P8180003__2_

P8180004

Il recouvre la paille d'un mélange d'argile et de sable puis pose la gouttière avec l'aide de Mathias (le copain de notre fille Ophélie)

P8190010bis

P8190011

Un coucher de soleil comme Dominique les aime : "La nature offre de merveilleux spectacles".